News

Déclaration conjointe d’ONG sur l’Irak pour la Journée Internationale de Commmémoration des personnes Victimes de violences en raison de leur Religion ou Convictions

Statements |

[Déclaration disponible en anglais et en arabe]

22 août 2020 – En ce jour, dédié à la commémoration des victimes de violences en raison de leur religion ou convictions à travers le monde, nous nous unissons en temps qu’acteurs de la société civile pour honorer celles et ceux qui ont été persécutés et tués en Irak en raison de leur religion ou leurs croyances. Depuis l’invasion américaine de 2003, l’Irak a souffert de conflits fratricides et de l’effondrement de ses gouvernements, détruisant ce qui fut autrefois le berceau d’anciennes cultures, ethnicités et religions. La population chrétienne, incluant l’ethnie Assyrienne, qui
comptaient 1.5 million de membres au début du siècle, fut réduite à moins de 200 000 aujourd’hui. D’autres communautés minoritaires comme les Ezidis, les Sabean-Mandeans, Turkmen, Kak’ais et Shabaks furent confrontées à des menaces existentielles ces dernières années.

Le groupe état islamique a exploité la détérioration de la liberté de culte dans le cadre de leur campagne génocidaire contre les minorités ethno-religieuses à travers les régions du Sinjar et de Nineveh. Leur violence visait à totalement effacer la présence des minorités religieuses en Irak, et spécifiquement les Ezidis, désignés par le groupe état islamique comme des adorateurs du diable. Le groupe terroriste a exécuté ceux qui ont refusé de se convertir, et a détruit un nombre incalculable de sanctuaires, temples, églises et d’autres sites culturels. Les effets de la discrimination religieuse contre les minorités sont généralisés et intergénérationnels, de nombreux déplacé.e.s étaient réticents à retourner dans leurs terres ancestrales par peur de persécutions religieuses. Cette situation est exacerbée par la présence de groupes paramilitaires dans les régions du Sinjar et de Nineveh, et le manque de remède aux problèmes de gouvernance.

Nous saluons les efforts pris pour protéger les libertés religieuses et contrer les récits d’extrémisme violent en Irak, comme la déclaration interconfessionnelle sur les victimes du groupe état islamique endossé par les dirigeants religieux des communautés chrétiennes, sunnites, chiites et Ezidis, et supporter par l’équipe d’enquêteurs de l’ONU chargée d’amener Daech à répondre de ses crimes en Irak (UNITAD) et le Bureau du Conseiller Spécial pour la Prévention du Génocide et la Responsabilité de Protéger. Toutefois, sans justice et responsabilités pour les atrocités passées, les communautés religieuses continueront de subir des persécutions et la menace de violences répétées. Améliorer les libertés religieuses est lié à l’amélioration des conditions de retour pour les communautés minoritaires, le soutien à celles et ceux qui ont subi un traumatisme et pour tenir les auteurs du génocide responsables.

Nous exhortons le gouvernement irakien, le gouvernement régional du Kurdistan, les Nations Unies, et la communauté internationale en général de prendre les mesures suivantes:

  1. D’adopter des législations qui assurent la mise en place de réparations pour les survivant.e.s et de rendre justice
    aux victimes du génocide, des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité.
  2. D’habiliter les groupes travaillant vers la cohésion sociale du pays comme le Yazidi Survivor Network et le Iraq Religious Roundtable à plaider leur cause et pour leurs propres intérêts.
  3. De promouvoir l’éducation religieuse à travers le pays par le moyen d’événements et d’activités culturels qui participeront à une connaissance plus approfondie du paysage multiculturel de l’Irak, et de les intégrer dans les programmes scolaires.
  4. D’implanter des approches innovatrices pour promouvoir la diversité culturelle et religieuse, incluant une approche communautaire utilisant l’art et la technologie de réalité virtuelle, comme l’exposition Nobody’s Listening.
  5. Pour UNITAD et le Bureau du Conseiller Spécial, pour la Prévention du Génocide et la Responsabilité de Protéger, de faciliter une conférence de suivi pour élargir l’endossement de la déclaration interconfessionnelle par d’autres communautés religieuses. La communauté internationale devrait également étendre son soutien aux activités d’investigation d’UNITAD.

Signataires:
1. Aegis Trust (Rwanda/United Kingdom)
2. Air Bridge Iraq – Luftbrücke Irak (Germany)
3. AlRafidain Peace Organization (Iraq)
4. American Islamic Congress (United States of America)
5. Asia-Pacific Centre for the Responsibility to Protect (Australia)
6. Assyrian Policy Institute (United States of America)
7. AdvanceUSA (United States of America)
8. Central Council of Yazidi in Germany – Zentralrats der Êzîden in Deutschland (Germany)
9. Citizen Power Initiatives for China (United States of America)
10. CSW (United Kingdom)
11. Coalition for Genocide Response (United Kingdom)
12. Coordination des Associations et des Particuliers pour la Liberté de Conscience (France)
13. Défense sans frontière Avocats solidaires (France)
14. European Interreligious Forum For Religious Freedom (France)
15. Eyzidi Organization for Documentation (Iraq)
16. Ezidis Worldwide – Eziden Weltweit e.V (Germany)
17. Genocide Alert (Germany)
18. Ghasin Alzaiton Organization for Youth (Iraq)
19. Global Jothoor Foundation (United States of America)
20. International Christian Foundation for Democracy (United States of America)
21. International Coalition for the Responsibility to Protect (United States of America)
22. International Dialogue Research and Awareness Centre (Pakistan)
23. International Organization to Preserve Human Rights (United States of America)
24. Institute for Global Engagement (United States of America)
25. Iraq Religious Freedom Religious Roundtable (Iraq)
26. Iraqi National Center for Counter Hatred (Iraq)
27. Jiyan Foundation for Human Rights (Germany/Iraq)
28. Jubilee Campaign (United States of America)
29. Masarat (Iraq)
30. Minority Rights Group International (United Kingdom)
31. Montreal Institute for Genocide and Human Rights Studies (Canada)
32. Nadia’s Initiative (Iraq/United States of America)
33. Nineveh Center for Minority Rights (Iraq)
34. Nuhanovic Foundation (The Netherlands)
35. Operation Hope (Australia)
36. Panaga Organization for Education (Iraq)
37. Project Abraham (Canada)
38. RASHID International e.V.
39. Refcemi (United Kingdom)
40. Religious Freedom Coalition (United States of America)
41. Religious Freedom Institute (United States of America)
42. Roads of Success (United States of America)
43. Shlomo Organization for Documentation (Iraq)
44. Sunrise Organization for Civil Society Development (Iraq)
45. TAJDID Iraq Foundation for Economic Development (Iraq)
46. Trauma Treatment International (United Kingdom)
47. World Federalist Movement – Institute for Global Policy (United States of America)
48. Voice Of Ezidis (France)
49. Yazda (Iraq/United States of America)
50. Yazidi Legal Network (The Netherlands)
51. Yezidi Emergency Support (United Kingdom)
52. Youth Bridge Development Organization (Iraq)
53. Zarok e. V. (Germany/Iraq)

Enquiries:
France: office@voiceofezidis.com
International: info@nobodys-listening.com

Filed Under: Iraq
Share this content:

Related Content
Documentary Films
Events
News and blogs
News from our projects
Press Releases
Statements
Advocacy Statements
What we do
Publications
+ VIEW MORE