News

Communiqué sur la récente campagne d’arrestations arbitraires en Tunisie

Statements |
Press release on the recent campaign of arbitrary arrests in Tunisia

Click here to read this statement in English | اضغط هنا لقراءة هذا البيان الصّحفي بالعربيّة

À la suite de la récente campagne d’arrestations arbitraires qui a touché de nombreux citoyen.ne.s et des arrestations arbitraires et systématiques qui ont visé de nombreux militant.e.s  en relation avec les dernières manifestations et suite aux agressions, aux menaces et à l’harcèlement commis par les agents de sécurité sur le terrain et sur les réseaux sociaux, et après l’arrestation arbitraire et le procès malveillant à l’encontre de l’activiste Rania Al-Amdouni et le décès du jeune Abdessalem El-Zayan dans le centre de détention de Sfax et suite à l’évolution très dangereuse des violations, de la torture et des arrestations arbitraires sans le moindre respect de la loi de et à la suite de l’arrestation arbitraire de Mahdi Barhoumi, Mondher Saoudi et de Sami Hamid après le raid sur leur domicile, 61 organisations signataires :

  • Expriment sa solidarité absolue avec tous les détenu.e.s et les personnes arrêtées pour des accusations de malveillance en relation avec les récentes manifestations, et tiennent à leur garantir leur droit à la défense.
  • Dénoncent toutes les violations dont les détenus et les personnes arrêtées en relation avec les événements récents ont subi, en une violation flagrante des droits humains et dans la continuité des politiques répressives de l’État policier contre lequel les citoyens tunisiens se sont révoltés depuis la Révolution de la Liberté et de la Dignité.
  • Responsabilisent en premier lieu le Chef du Gouvernement en sa qualité de chef de l’organe exécutif et le ministre de l’Intérieur par intermi et les décideurs politiques de tout ce qui peut arriver aux personnes arrêtées et détenues tout au long de cette cette campagne d’arrestation que ce soit de torture, de mauvais traitements et de toute violation des droits humains.
  • Appellent toutes les parties prenantes au pouvoir à assumer l’entière responsabilité de lutter contre l’impunité, de réformer le système de sécurité et de revoir les textes juridiques obsolètes et injustes qui étaient l’outil du système dictatorial répressif et qui sont maintenant utilisés pour réprimer les manifestations pacifiques.
  • Invitent les journalistes à la conférence de presse qui se tiendra le mercredi 10 mars 2021 au siège du Syndicat National des Journalistes Tunisiens pour exprimer leur position par rapport aux violations qui ont eu lieu et à la récente campagne d’arrestations.

La liste des signataires est disponible (en arabe) ici.

Sign up for our newsletter to get the latest news about minorities and indigenous peoples from around the world.

Filed Under: Middle East, Tunisia
Share this content

Related content
Documentary films
Events
News and blogs
News from our projects
Press releases
Statements
Advocacy statements
Law and legal cases
Programmes
Publications
+ VIEW MORE