News

Communiqué contre le racisme et la xénophobie

Statements |

اضغط هنا لقراءة هذا البيان الصّحفي بالعربيّة

Cliquez ici pour lire ce communiqué en français

En raison des publications discriminatoires à caractère raciste et haineux, sur les réseaux sociaux, à l’encontre des noir.e.s tunisien.ne.s et des migrant.e.s subsaharien.ne.s de M. J.G, membre du bureau exécutif de l’association Tunisienne de la culture Amazigh (ATCA), et Suite à la réunion de la commission du règlement, nous tenons à informer l’opinion publique que l’association en question n’est plus membre de l’Observatoire pour la défense du droit à la différence (O3DT).

Les signataires de ce communiqué condamnent cette cyber violence et dénoncent tout propos raciste et xénophobe. Les signataires rappellent que ce comportement est en violation de la charte que toutes les composantes de l’observatoire ont signé et se sont engagées à respecter. L’association en question n’a pas réagi contre ces propos racistes et n’a pas clarifié sa position mais elle a maintenu cette personne en tant que membre permanant du nouveau bureau exécutif de l’association en date du 19 juin 2021, ce qui a poussé l’Observatoire à prendre cette décision.

L’Observatoire pour la défense du droit à la différence (O3DT), son partenaire Minority Rights Group International dans le cadre du projet All for All et toutes les composantes du réseau Point Anti-discrimination Tunisie tiennent à rappeler que l’ultime objectif de leur travail est de combattre tout acte ou propos de haine, raciste, discriminatoire qui puisse porter atteinte aux droits humains et aux libertés individuelles et collectives.

Nous exprimons notre soutien et solidarité irréfutables aux noir.e.s tunisien.ne.s et aux migrant.e.s subsaharien.ne.s en Tunisie.

Aujourd’hui, nous vivions dans un climat hostile et d’extrême violence contre la communauté migrante subsaharienne en Tunisie et la communauté noire Tunisienne et aucun motif ne peut justifier de commettre des actes qui portent atteinte à la dignité et à la sécurité des personnes concernées.

Au-delà de ce terrible évènement, nous rappelons que le racisme anti-noir n’est pas un point de vue mais un délit condamné par la loi 50-2018 relative à l’élimination de toutes les formes de discrimination raciale.

Nous appelons toutes les composantes de la société civile de lutter au quotidien contre la discrimination raciale. Le silence et le déni autour du racisme ne feront que l’accentuer. Il est de notre devoir et responsabilité de dénoncer le racisme et veiller au respect des droits et des libertés de chacun.e.

Prévenir et lutter contre la discrimination raciale est un combat à mener au quotidien. Soutenons toutes et tous les migarant.e.s subsaharien.ne.s en Tunisie qui font face à des situations de vulnérabilité et de précarité sans précédent, des situations difficiles accentuées par le discours de haine et de stigmatisation sur les réseaux sociaux ainsi que dans l’espace public.

Liste des signataires

  • Observatoire pour la défense du droit à la différence
  • Minority Rights Group International
  • Points anti-discrimination

Photo: Manifestants anti-racistes dans les rues de Tunis, Tunisie, 6 juin 2020. Crédits : Alessandra Bajec.

Inscrivez-vous à notre newsletter (en anglais) afin de recevoir nos dernières nouvelles au sujet des minorités et des peuples autochtones à travers le monde.

Share this content

Related content
Advocacy statements
Documentary films
Events
News and blogs
News from our projects
Opinion
Press releases
Statements
Advocacy statements
Law and legal cases
Programmes
Publications
+ VIEW MORE