News

La situation des minorités et autres groupes minorisés en Tunisie : entre discrimination et reconnaissance

Events |

انقر هنا لقراءة هذه الصفحة باللغة الفرنسية.

Click here to read this page in English.

Dix ans après le soulèvement de 2011, la Tunisie fait encore face à plusieurs défis en matière de non-discrimination et de respect des droits des minorités et des groupes minorisés. Bien que le changement de régime politique et la transition démocratique aient permis à plusieurs groupes de devenir plus visibles et de revendiquer plusieurs changements, d’autres continuent aujourd’hui à subir différentes formes de discrimination dans la loi et dans les faits. En plus des indicateurs juridiques, comme la promulgation d’une loi contre la discrimination raciale en 2018 d’un côté et le maintien d’un article du code pénal criminalisant l’homosexualité de l’autre, il y a plusieurs facteurs d’ordre sociologique qui font de la discrimination envers plusieurs groupes un phénomène toujours ancré. L’éruption de la pandémie de Covid-19 n’a fait qu’accentuer ces inégalités et discriminations déjà existantes envers des groupes minoritaires.

Ce webinaire a comme objectif de présenter la situation actuelle des minorités et autres groupes en situation de vulnérabilité en Tunisie, telles que les citoyen.ne.s tunisien.ne.s noir.e.s, les migrant.e.s subsaharien.ne.s, les Amazigh.e.s, la communauté LGBTQI+, les personnes vivant avec le VIH, les minorités religieuses et les personnes handicapées. Nous aborderons le sujet à partir de plusieurs points de vue : sociologique, juridique, et celui de l’impact de la Covid-19. Nous couvrirons des sujets variés, de l’accès aux soins à l’accès à la justice, à l’éducation, et à l’information.

Cet événement coïncide avec le lancement de deux nouvelles études réalisées par Minority Rights Group :

Le panel sera modéré par Silvia Quattrini, Manager pour l’Afrique du Nord au sein de Minority Rights Group avec les panellistes suivant.e.s :

  • Omar Fassatoui, Chargé Droits de l’Homme, Haut-Commissariat pour les Droits de l’Homme des Nations unies, bureau tunisien
  • Marta Luceño Moreno, éditrice du rapport sur l’impact de la Covid-19, chercheuse en études de genre et cheffe de projets à Beity
  • Saadia Mosbah, Présidente et fondatrice de l’organisation Mnemty
  • Souhaila Ben Said, Présidente de l’Association Tunisienne de Prévention Positive (ATP+)

Le webinaire se déroulera en français, avec interprétation disponible via Zoom en arabe et en anglais.

Photo: Hamdane Dali and his daughter Hedia in Djerba, October 2021. The Dali family were the first to be able to remove the name ‘Atig’ (‘freed by’, referring to the slavery heritage) from their family name. Credit: Slim Kacem, Roots.

Sign up for our newsletter to get the latest news about minorities and indigenous peoples from around the world. Also, please consider supporting us through a one-off or monthly donation.

Share this content

Related content
Advocacy statements
Documentary films
Events
News and blogs
News from our projects
Press releases
Statements
Law and legal cases
Programmes
Publications
+ VIEW MORE