Appel à propositions: Pour la Consolidation des Capacités de la Société Civile Tunisienne dans la Lutte Contre les Formes de Discrimination

PAD appel a proposition (francais) / Formulaire de demande (francais)

PAD appel a proposition (arabe)Formulaire de demande (arabe)

Objectif

Minority Rights Group International cherche à financer des projets visant à établir des structures de suivi pour soutenir les droits des minorités et des groupes victimes de discrimination fondée sur la race, la nationalité et l’orientation sexuelle dans différentes régions de la Tunisie.

Minority Rights Group International a déjà financé 8 points anti-discrimination en 2019, dans les gouvernorats de Tunis, Ariana, Bizerte, Monastir, Sfax, Gabès, Médenine et Tataouine.

Contexte
Minority Rights Group International (MRG) est une organisation internationale non gouvernementale qui oeuvre pour la défense des droits des minorités ethniques, religieuses et linguistiques du monde entier et pour promouvoir la coopération entre les communautés.

MRG, en partenariat avec Damj, sollicite des propositions d’organisations de la société civile (OSC), d’organisations locales, et d’autres types d’organisations en Tunisie pour soutenir leur travail dans la lutte contre toutes les formes de discrimination. MRG encourage fortement les propositions jointes entre deux organisations ou plus, y compris les partenariats entre des OSC et des institutions publiques ou semi-étatique, ou des OSC ayant différentes natures de travail. Ces subventions relèvent de l’activité de création de Points Anti-Discrimination.

‘’Pour la Consolidation des Capacités de la Société Civile Tunisienne dans la Lutte Contre les Formes de Discrimination’’ est une action de trois ans financée par l’Union Européenne en Tunisie. Il se concentre sur le développement des compétences locales et le renforcement des capacités de la société civile tunisienne afin de mieux identifier, suivre, analyser et signaler les cas de discrimination fondée sur la race, la nationalité et l’orientation sexuelle. À cette fin, le projet vise à adopter des politiques et des pratiques visant à réduire les incidents discriminatoires en sensibilisant les différents acteurs nationaux et internationaux, les médias et le public aux questions de discrimination.

MRG accordera des sous-subventions aux organisations de la société civile, aux ONG et aux autres institutions locales en Tunisie, qui travaillent sur les questions de discrimination, afin de créer des Points Anti- Discrimination fonctionnels (PAD). Ces points fourniront l’espace nécessaire pour identifier et signaler les cas de discrimination.

Les organisations sélectionnées produiront des informations de première main fiables sur la situation des Tunisiens noirs, des non-Tunisiens discriminés (tels que les migrants sub-sahariens), d’autres groupes discriminés, des groupes LGBTQI et des violations des droits humains. Les organisations axées sur la discrimination intersectionnelle sont particulièrement encouragées à postuler.

L’objectif de la subvention est de soutenir la création de points de lutte contre la discrimination au sein d’organisations travaillant déjà sur le terrain, qui ne disposent pas du soutien financier et de la capacité organisationnelle nécessaires. Les PAD naissent de la technologie des réseaux existants et de l’équipement avec des outils et une structure, ainsi que des services de traitement de la discrimination et contribuent à la systématisation des données. Les données seront après centralisées et utilisées pour les activités de plaidoyer.

Le montant disponible pour chaque projet est compris entre 5 000 et 9 000 euros, selon la proposition et le budget soumis.

Les projets peuvent durer jusqu’à 9 mois.

  • La sous-subvention peut être utilisée pour une ou certaines des activités suivantes : Mise en place de nouvelles structures anti-discrimination à utiliser comme PADs.
  • Renforcer les structures des PADs déjà existantes, y compris à travers la création des partenariats entre les PADs déjà existantes ou à travers des partenariats entre un PAD et une association ou institution externe au réseau.

Le budget doit être proportionnel aux nombres de cas de discrimination que vous envisagez récolter et documenter de façon détaillée. Un minimum de 50 cas est requis pour accéder à un budget de 8,000 EUR.

Dans le cadre du processus de candidature, les organisations intéressées devraient désigner 2 membres de leur personnel pour agir en tant que conseillers et mener les activités spécifiées dans la section suivante. Ces conseillers géreront les Points Anti-Discrimination après avoir reçu une formation de MRG sur l’identification, l’analyse et le signalement des cas de discrimination.

 

Activités des conseillers

  • Effectuer des visites sur le terrain et mener à l’identification, à la surveillance et à l’établissement de rapports sur la discrimination au fur et à mesure de leur apparition parmi les groupes ciblés.
  • Recueillir des informations de première main sur la situation des groupes cibles et les problèmes auxquels ils sont confrontés, et ces documents seront ultérieurement inclus dans les rapports périodiques.
  • Conseiller les victimes de discrimination sur les canaux les plus appropriés à suivre pour lutter contre les violations avec le soutien de MRG, de Damj et des autres PADs.
  • Assurer la liaison, le cas échéant, avec les autres PADs, d’autres organisations, réseaux, institutions locales et avocats sur les cas de discrimination.
  • Analyser périodiquement toutes les informations recueillies au cours des années et rédiger des rapports en fonction du thème traité.

 

Les critères de sélection

Eligibilité des (i) demandeurs

  • Organisations de la société civile ou ONG
  • Organisations publiques ou privées à but non-lucratif
  • Consortium et réseaux des plusieurs organisations à but non-lucratif (avec un chef de file demandeur formellement constitué)
  • Une connaissance démontrée sur les questions de discrimination, des communautés cibles et de la région où le PAD sera établi. La préférence sera donnée aux structures travaillant en dehors de Tunis et surtout dans les gouvernorats dans lesquels nous n’avons pas encore établi des PADs. Minority Rights Group International a déjà financé 8 points anti-discrimination en 2019, dans les gouvernorats de Tunis, Ariana, Bizerte, Monastir, Sfax, Gabès, Médenine et Tataouine.

Souhaitable ☺

  • Organisations travaillant sur des questions de discrimination multiples ou / et intersectionnelles.
  • Organisations ayant des structures préexistantes et / ou des espaces sûrs dans des zones où des groupes cibles existent ou des activités de collaboration préexistantes avec d’autres organisations.
  • Organisations pouvant fournir un soutien psychologique et juridique ou orienter les cas vulnérables vers les structures appropriées.

Eligibilité des (ii) actions

  • Un plan clair pour la durabilité du PAD.
  • Une bonne déclaration de problèmes répondant aux besoins du groupe ciblé.
  • Un projet bien argumenté qui montre clairement comment ses objectifs seront atteints.
  • Une ventilation claire d’un budget qui reflète l’optimisation des ressources.
  • Identifier clairement les publics cibles et planifier pour atteindre efficacement ces publics.

 

Souhaitable ☺

  • Propositions incluant des activités de collaboration avec d’autres OSC, des structures étatiques ou semi-étatiques et/ou des organisations locales.
  • Propositions accordant une attention particulière aux femmes dans les groupes ciblés.

(iii) Des couts éligibles

  • Couts de fonctionnement du PAD
  • Documentation et activités de consultation (y compris consultation juridique)
  • Activités de plaidoyer
  • Création de réseaux / coalitions

Comment s’inscrire
Pour postuler, veuillez compléter le formulaire de candidature en français ou en arabe et le renvoyer par email à mrgmena@mrgmail.org avant le 6 novembre 2019. Veuillez inclure «PAD» dans la ligne d’objet.

 

Veuillez noter que tous les formulaires de demande doivent inclure un budget clair du projet proposé.

Share this content: